Daniela Hedman à bras le corps

gant de daniela hedmanncollier de daniela hedmann installation de daniela hedmann

Le travail de la suédoise, Daniela Hedman est basée sur un intérêt fondamental pour le corps. Avec, comme point de départ, l’examination de l’impact du corps sur la psyché humaine et son bien-être. La rencontre du corps avec différentes surfaces, matériaux et formes sont des expériences qu’elle étudie et met en évidence à partir d’un point de vue physique, psychologique et symbolique.

Elle voit le corps comme un outil d’expression et aime faire des objets qui lui sont liés. Dans ses bijoux elle cherche constamment à atteindre une interraction entre l’objet et le corps…

Certaines de ses pièces en feraient presque des sculptures, mais la différence entre l’art contemporain et la bijouterie contemporaine, n’est-t-elle pas la relation au corps justement?

Publicités

Tracy Featherstone, fait des sculptures à porter

artiste americaine Tracy Featherstone. blog des vertes et des murmuresartiste americaine Tracy Featherstone. blog des vertes et des murmures  artiste americaine Tracy Featherstone. blog des vertes et des murmures

L’artiste américaine Tracy Featherstone réalise une série de sculpture à porter (Wearable Sculptures) en bois. Ces sculptures articulées prolongent le corps du porteur, le transforment, le contraignent. Elles interagissent avec le corps comme un exosquelette futuriste.

Cela pourrait, peut être, donner des idées folles au transhumanisme: un être mi-homme/mi-meuble!

En tout cas, pour les bijoutiers, comme moi, ce travail fait écho à notre monde car nous définissons souvent les bijoux contemporains comme des petites « sculptures à porter »… Elles pourraient donc en être!

Ce travail fait-il aussi écho à d’autres disciplines?

Deborah Tseng, et si on touchait pour voir?

bijouterie contemporaine Shih Dea (Deborah) Tseng bijouterie contemporaine Shih Dea (Deborah) Tseng bijouterie contemporaine Shih Dea (Deborah) Tseng

La bijoutière tawanaise Shih Dea (Deborah) Tseng joue avec les perceptions de la vision.

Elle utilise pour cela, le blanc, pour « brouiller les pistes » et créer une impression visuelle vague et abstraite… Elle nous oblige donc à utiliser le toucher, pour deviner les juxtapositions de textures utilisées… et ainsi susciter l’émotion!

Est-ce que les photos vous donnent envie de les toucher?

Talentami, Nelly Van Oost en « Union »

bijoutière contemporaine Nelly van oost bijoutière contemporaine Nelly van oost bijoutière contemporaine Nelly van oost

Je vais commencer la série « Talentami » en vous parlant du travail de ma cupine franco-belge Nelly Van Oost

Nelly travaille sur ces unions, ces liens invisibles qui nous unissent au-delà du temps et des distances…  Elle s’interroge sur ces relations que nous entretenons, ce qu’elles impliquent, ce qu’elles représentent, ce qu’elles supposent pour tout un chacun…

Elle travaille des fils de métal (lien?) qu’elle met en volume autour du corps. Elle les recouvre de peinture, pour qu’avec le temps, la peinture s’écaille et laisse au découvert le métal (parfois) précieux… Un trésor qui peut se découvrir qu’en portant la pièce et en lui accordant du temps!

Elle présente son travail en « Union » avec celui du photographe Jose Bravo à Munich, un travail d’aller-retour entre ces deux mondes… (« Union » du 12 au 15 mars Adalbertstraße 11, München)

Katharina Ludwig, adopte un parasite

Katharina Ludwig (1) Katharina Ludwig (2) Katharina Ludwig (3)

L’artiste allemande/bijoutière allemande Katharina Ludwig compare, dans cette série, les relations humaines avec celle d’un porteur et d’un parasite… qui, chacun à leur tour, donnent et prennent…

« Les parasites Hosting » sont des objets qui peuvent être fixés au corps grâce à une ventouse… qui à la longue laissera une trace temporaire sur le corps…

Ça vous fait réagir?

Maä bijoux, au gres du vents

eca.an1102 modl 2 sil14.br02ecu.bo1302 modl

Voilà plus de 9 mois que je partage avec vous mes découvertes, il était temps de vous en apprendre un peu plus sur moi…

Une des nombreuses activités qui remplit ma réalité au quotidien, qui me nourrit au sens propre et au figuré: c’est la conception et la réalisation des bijoux Maä

Ce sont de petites séries de bijoux, néanmoins uniques, marqués de petites imperfections qui en font leur charme…

Pour ce projet, la nature m’inspire particulièrement: la délicatesse d’une bulle, le geste d’une fleur, le contour d’un nuage, la mémoire d’un grain de sable, l’élégance de l’imperfection… L’observer m’aide à trouver du sens dans tous les sens du therme!